Rémy Marie
Hypnose Ericksonienne
 
4 bis Place des commerces, 14610 Cairon
 
 
07 60 87 14 41

Questions - Réponses sur l'Hypnose (Partie 2)

« On peut rester bloquer en état d’hypnose »

FAUX

Comme dit avant dans le précèdent article, tout le monde accède à des états hypnotiques de manière régulière et naturelle au cours de la journée parfois même sans s’en rendre compte. Toute la journée, vous passez par cet état de transe et jamais vous n’y êtes resté bloqué ! 
En hypnothérapie, c’est pareil, vous ne pouvez pas rester bloquer. Même si au décours d’une séance votre thérapeute s’en allait vous laissant seul dans son cabinet au bout de 15 minutes vous sortirez de l’état hypnotique, soit pour vous endormir si vous êtes en cruel manque de sommeil, soit pour revenir à votre état de veille habituel.
Sous hypnose, vous n’êtes pas complétement déconnecté de ce qui vous entoure, et en cas de danger immédiat (Alarme, feu, agressions verbales ou physiques…) vous sortirez instantanément de l’état hypnotique pour vous préparer à fuir ou à vous défendre, c’est l’instinct de survie.

« N’importe qui peut devenir Hypnothérapeute ce n’est pas un titre protégé »

VRAI et FAUX

Effectivement, les « titres » d’Hypnothérapeute, Hypnotiseur ou Hypnotiste ne sont pas protégés et n’importe qui peut se prétendre Hypnothérapeute sans même avoir fait de formations. 
Il n’y a aucun diplôme d’Etat concernant cette profession, comme cela peut l’être pour les métiers de la santé types : Infirmier, Kinésithérapeute, Aide-soignant, Médecin…
Depuis plusieurs années, le secteur de l’Hypnose est plus particulièrement de l’Hypnothérapie se structurent, développant des formations certifiantes élaborés. C’est le cas de plusieurs écoles que l’on peut nommer ici comme : « Way Inside », « l’ARCHE » ou les « Instituts Milton Erickson » qui pour ces dernières dispensent des formations uniquement aux personnels soignants pour pratiquer l’hypnose dans le cadre de soins hospitaliers.
En effet, tout Hypnothérapeute ne se vaut pas et il faut le choisir avec sérieux pour éviter des déconvenues ou une inefficacité de la thérapie.


On peut lister ici quelques critères pour choisir son thérapeute (liste non-exhaustive) :

  • L’école ou le thérapeute à était formé

Il y a en effet une multitude d’écoles et le cursus de formation est bien différent d’une école à une autre, tant en termes d’enseignement, de contenu, de pratique et de durée de formation. Comme dit plus haut certaines écoles tendent à s’imposer comme des écoles de « confiance » : « Way Inside », « L’ARCHE », les « Instituts Milton Erickson ».
 

  • Le métier de base du thérapeute

Pour la plupart des Hypnothérapeutes, l’orientation vers cette voie est le fruit d’une reconversion et au vu de la formation courte pour apprendre l’hypnothérapie, il peut s’avérer sérieux de s’intéresser au passé de son thérapeute. Notamment de savoir si ce dernier à effectué auparavant un métier d’accompagnement ou de soins (Infirmier, Psychologues, Médecin…) ce qui est un avantage dans la relation d’aide et d’accompagnement pour mener à bien une thérapie. De plus, un professionnel de la santé connaîtra de facto les pathologies pouvant être rencontrées et donc de meilleures connaissances dans la résolution de votre problématique.

 

  • La disponibilité du thérapeute

Un thérapeute quel qu’il soit doit pouvoir apporter une information fiable, précise et éclairée à son patient. Ainsi, un Hypnothérapeute doit toujours pouvoir être disponible pour répondre aux questions que vous pouvez vous poser. La communication avec le patient et la réponse à ses questions est la base de toute alliance thérapeutique solide et durable, élément essentiel en thérapie.

 

  • Les avis des autres patients

Une recommandation un peut atypique, je vous le concède, mais non pas moins utile. Les derniers avis des patients sur leur thérapie ou leur relation avec leur thérapeute peuvent vous être utile, cela peut vous en apprendre plus sur leurs ressentis, leurs attentes, et surtout leurs résultats ! En aucun cas, cela prévaut de votre future thérapie ou atteinte de votre ou vos objectifs, mais peut vous donner des indications utiles. Les avis des patients sont souvent visibles sur les sites internet des thérapeutes.

« J’ai peur de perdre le contrôle et de révéler des secrets sous hypnose »

FAUX

Une question récurrente chez les patients qui viennent consulter. Non, on ne perd pas le contrôle sous hypnose et non, on ne révèle aucun secret qu’on ne veut pas révéler sous hypnose.
Tout d’abord, pour que l’état hypnotique puisse s’instaurer en vous, il faut que vous le vouliez. Aucun thérapeute aussi expérimenté qu’il soit ne pourra vous plonger en état hypnotique si vous ne voulez pas y accéder
En hypnose, vous autorisez le thérapeute à vous mettre en état hypnotique, ce dernier vous aide à y accéder par le biais de techniques, mais il n’est qu’un guide, vous restez maître de ce qui se passe en vous. Il en est de même pour ce que vous pourrez dire sous un état hypnotique, vous ne divulguerez aucun secret et vous serez toujours maître de vos paroles et de la manière dont vous les exprimer. Aucun hypnothérapeute ne pourra vous faire dire ce que vous ne voulez pas.
En parallèle, il est possible de ressentir de fortes émotions dans un état hypnotique car c’est le fait même de cet état qui les amplifient. Ces émotions peuvent parfois vous submerger et il est du rôle de votre thérapeute de vous guider ou de vous sortir de l’état hypnotique pour débriefé sur ce qui a pu se passer.

Si après cet éclairage sur l’hypnose vous avez encore des questions concernant cette pratique, n’hésitez pas à me contacter pour que je puisse y répondre. Vous retrouverez mes coordonnées dans l’onglet « Contact ».


Articles similaires

Réalisation & référencement Simplébo

Connexion

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'installation et l'utilisation de cookies sur votre poste, notamment à des fins d'analyse d'audience, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée.

Prendre rendez-vous en ligneDoctolib