Rémy Marie
Hypnose Ericksonienne
 
4 bis Place des commerces, 14610 Cairon
 
 
07 60 87 14 41

Histoire de l'Hypnose

Bienvenue dans cet article, aujourd’hui, je vous propose de vous faire découvrir les origines de l’hypnose, pour que vous puissiez appréhender au mieux les séances via une meilleure compréhension de ce phénomène au fil des âges.

"Hypnos" personnifie le Sommeil dans la mythologie grecque, dieu dans cette culture gréco-romaine, il est aussi la personnification de la mort ainsi que le père de Morphée, dieu des rêves. On retrouve ainsi dans cette origine gréco-romaine des expressions contemporaines à propos de l’hypnose, tantôt caricaturé ou simplifié par du « sommeil », mais aussi comme on le sait maintenant l’expression de l’inconscient la nuit dans les rêves.

 

Des origines anciennes

 

Les origines de l’hypnose sont anciennes, elles remontent à des millénaires avant notre ère jusqu’à nos jours, en passant par de multiples phases d’ascension et d’études de cet état hypnotique, mais aussi pendant plusieurs dizaines voire centaines d’années dans des phases de profond occultisme, intéressant guère ou étant tout simplement prohibé.


On considère que les techniques hypnotiques (non comprises) sont apparues en Egypte antique vers 2650 à 2150 avant J.C. Les Égyptiens les observaient alors dans les temples liés aux diverses divinités, par le fait de rituel ou de prières, les participants étaient plongés dans des états de transe hypnotiques leur permettant de faire des « rêves lucides » ou d’être en « contact » avec leurs divinités.


Ensuite, nous retrouvons l’hypnose dans la civilisation grecque, ces derniers maniaient l’hypnose, la transe ainsi que la thérapie par les rêves. Les prophéties antiques des Pythies de l’oracle auraient été énoncées sous état hypnotique.

 

Un outil qui s’est construit au fil des siècles

 

Au XI siècle, il est fait mention de la notion de suggestion ainsi que d’autosuggestion lors de la transe hypnotique par le médecin arabo-andalou, Avicenne.


Au XVIII siècle, sous l’impulsion de Franz Anton Mesmer, l’hypnose se dote d’une certaine scientificité. Ce dernier rapproche l’hypnose avec l’existence du magnétisme animal, qui correspondrait à un fluide magnétique universel qui traverserait l’ensemble des corps et qui pourrait être régulé par des soins, permettant de guérir les patients atteints d’un déséquilibre de ce fluide.


Au XIX siècle l’hypnose connue un regain d’intérêt notable, notamment grâce à certains ouvrages de l’abbé Faria, précurseur des hypnotiseurs de spectacle. En 1880 grâce à la parution de nombreux articles scientifiques sur l’hypnose, certains médecins intègrent cette nouvelle pratique dans leur arsenal thérapeutique. En effet, le premier à rendre populaire est à démocratiser l’hypnose à un large public est le Docteur Jean-Martin Charcot, directeur de la Salpetrière et qui voit en l’hypnose une technique intéressante d’étude et de traitement de l’hystérie. Charcot pensait que l’hypnose était un état neuropathologique de l’hystérie et que la crise comportait trois phases : léthargie, catalepsie et somnambulisme. 

 

Le « courant hypnotique » et la psychanalyse

 

Entre le XIX et XX siècle, l’hypnose tomba provisoirement dans l’oubli jusqu’à « nos jours ». Les travaux de Sigmund Freud décrédibilisèrent l’hypnose, ne prêtant aucun intérêt thérapeutique à cette technique. Il créa le courant de la psychanalyse à l’opposé des idées du « courant hypnotique ». 


« Le courant hypnotique » considère l’inconscient comme un gardien est un protecteur du patient. Cet inconscient étant comme dans le courant psychanalytique considéré comme un réservoir, mais cette fois comme un réservoir de ressources connues ou enfouies que le patient va pouvoir aller rechercher et utiliser pour résoudre sa problématique actuelle.


« Le courant hypnotique » considère peu la réminiscence de souvenirs traumatiques comme bénéfique pour le patient. L’hypnose se focalise sur le processus génératif. Il s’agit de donner au patient les ressources nécessaires en fonction de sa problématique pour qu’il puisse la résoudre lui-même et la dépasser.

 

L'hypnose de nos jours suscite un intérêt certain, mais pour autant, c'est une technique ancienne ayant toujours était pratiqué. Parmi ce bref historique de l'hypnose, une personne importante n'est pas abordée, il s'agit de Milton Erickson, le père de l'hypnose moderne ou Ericksonienne qui es la principale utilisé en thérapie. Prochainement, un article lui sera consacré.

En attendant, si l'hypnose vous intéresse, n'hésitez pas à me contacter, via la page "Contact" ou vous pourrez retrouver toutes les informations nécessaires.


Articles similaires

Réalisation & référencement Simplébo

Connexion

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'installation et l'utilisation de cookies sur votre poste, notamment à des fins d'analyse d'audience, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée.

Prendre rendez-vous en ligneDoctolib