Rémy Marie | Hypnose Caen
Infirmier et Hypnothérapeute en hypnose Ericksonienne à Caen Spécialisé résolution des Troubles Anxieux
 
4 bis Place des commerces, 14610 Cairon
 
 
07 60 87 14 41
Rémy Marie | Hypnose Caen
Infirmier et Hypnothérapeute en hypnose Ericksonienne à Caen
Spécialisé résolution des Troubles Anxieux

Les différentes utilisations de l'hypnose (Partie 1)


L’hypnose est une technique connue et utilisée depuis longtemps. Les premières traces connus de l’utilisation de l’hypnose (sans réellement la comprendre) nous viendrait des civilisations Égyptiennes ou Grecques.

Cependant, aujourd’hui en 2020 et depuis quelques années, l’hypnose émerge comme une technique nouvelle. En effet, l’hypnose et les techniques hypnotiques ont connu de très nombreuses années d’oublie voire d’obscurantisme, pour réapparaître peu à peu depuis plusieurs années notamment grâce à Milton Erickson.

L’hypnose à proprement parler est un état, un outil, qui ne permet en rien s’il est utilisé seul, sans intervention adéquate d’opérer une quelconque transformation ou changement.

L’hypnose est un état extrêmement versatile pouvant être utilisé dans différents domaines. Les techniques hypnotiques ont évolué au fil des années en fonction de ces domaines et spécialités.

Je vais vous présenter dans cet article les domaines divers d’applications de l’hypnose.

Dans cette partie 1, nous nous intéresserons à 2 secteurs en particulier, à savoir, le médical et le judiciaire.

 

Le secteur médical

Probablement un des secteurs les plus connus de l’utilisation de l’hypnose et qui continue à s’intéresser et à intégrer l’hypnose dans de plus en plus de soins.

En médecine, l’hypnose est le plus fréquemment utilisée de manière ponctuelle, pour apaiser une douleur, atténuer une peur… Ou comme on le voit de plus en plus à maintes reprises, pour effectuer des chirurgies.

Les états hypnotiques créent pour soulager la douleur ou atténuer les peurs et les angoisses lié aux examens sont dérivés de l’hypnose dite « Ericksonienne », technique hypnotique modélisé par Milton Erickson. Ces états hypnotiques sont sensiblement égaux à ceux induits en thérapie, c’est-à-dire des transes légères à moyennes qui suffisent pour ce type de problématique.

 

Il existe une deuxième dénomination de l’hypnose utilisé dans les soins et plus particulièrement en chirurgie, il s’agit de l’hypnose médicale. Cette dernière est destinée aux états hypnotiques profonds créée pour des chirurgies, le somnambulisme hypnotique ou léthargie sous hypnose.
Cet état se caractérise par une perte totale de connexion à la réalité, ou le sujet est entièrement guidé par les suggestions du thérapeute. Le corps est comme « engourdi » et les réactions physiologiques sont « bloquées », permettant à la personne de n'être en proie à aucune douleur.

 

Le secteur judiciaire

Pour continuer cette liste de secteurs utilisant l’hypnose, il y en a un dont l’utilisation de cette technique est moins connue du grand public, à savoir le secteur judiciaire.

Le secteur judiciaire à utilisé par le passé grâce à des hypnothérapeutes, les techniques hypnotiques sur des témoins la majeur partie du temps. Grace à l’hypnose, les témoins était amenés à revivre les scènes vécues pour essayer de trouver de nouveaux élèments qui auraient pu être oubliés lors de l’événement initial. En hypnose thérapeutique, cette technique s’appelle : « La régression en âge ».

Sur le plan judiciaire, cette technique de « régression en âge » peut avoir un intérêt certains, notamment trouvé de nouvelles preuves ou explications dans une affaire.

Cependant, d’un point de vue éthique cela est très largement discutable. Même si l’accord des témoins était requis, le fait de leur faire revivre un événement traumatisant, ainsi que de faire remonter les émotions, sentiments et ressentis pouvant accentuer le traumatisme et les conséquences de celui-ci.

Cependant, cette technique à était rapidement abandonné, car la plupart des souvenirs étaient "fabriqué" par le patient, sans le vouloir, mais dans le but de combler un vide, en s’en persuadant. Ainsi, il était impossible de déterminer si les souvenirs revécus était vrai ou faux.

Sans parler d’hypnose pure, des techniques hypnotiques conversationnelles, ainsi que des schémas de pensées lié à l’hypnose peuvent être utilisé par des policiers dans le cadre d’interrogatoire.

 

Les applications de l’hypnose sont extrêmement vastes et on la retrouve dans beaucoup de domaines lié au social ou à la santé, mais aussi sous des formes plus insolites comme dans le secteur judiciaire ou marketing et commercial. Un secteur que nous explorerons dans la partie 2 de cet article.

 

Si vous avez des questions, des remarques, n’hésitez pas à me contacter vous trouverez toutes les informations nécessaires dans la rubrique « Contact ».


Articles similaires

Réalisation & référencement Simplébo

Connexion

Prendre rendez-vous en ligneDoctolib